Pavoisement à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat Français. Hommage aux Justes de France

Version imprimable
A l'occasion de la journée nationale à la mémoire des victimes et des crimes racistes et antisémites de l'Etat Français et d'hommage aux "Justes" de France, les bâtiments et édifices municipaux de Tomblaine seront pavoisés toute la journée du Dimanche 20 juillet 2014.
L'année 2014 marque le 70e anniversaire de la Libération de la France. Mais comment oublier qu'en 1944 encore, des femmes, des hommes et des enfants étaient destinés à subir la "solution finale" mise en œuvre par les nazis ? La dernière grande rafle eut lieu du 21 au 25 juillet 1944, jours au cours desquels 250 enfants furent arrêtés. Elle fait écho à la "Rafle du Vel d'Hiv" des 16 et 17 juillet 1942 au cours de laquelle 13152 Juifs furent arrêtés par la Police française, sur ordre et avec la complicité de l'Etat français. Entre 1941 et 1944, plus de 75000 Juifs de France furent arrêtés et déportés vers les camps de concentration et d'extermination. A peine 2500 rentrèrent.
Kader ARIF, Secrétaire d'Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire nous rappelle qu'enseigner "cette Histoire, c'est l'enseigner dans sa vérité, dans sa justesse et dans sa brutalité. C'est enseigner la France telle qu'elle a été, avec ses bourreaux et ses héros. Héros anonymes comme tous les Français qui permirent de sauver plus de trois juifs sur quatre dans notre pays, comme les Justes qui constituèrent de véritables chaînes de solidarité. Combien furent-ils à se battre avec pour seules armes leur conscience, leur courage, leur humanité ? Plus de 3760 sont aujourd'hui recensés."
Tout comme les Résistants, les Justes de France sont l'honneur de notre pays des Droits de l'Homme. Leur engagement courageux nous rappelle ce que la haine de l'Autre est capable d'engendrer, en tous temps.
Ce pavoisement est l'emblème du recueillement que le souvenir des rafles nous impose. Il est aussi l'occasion de rappeler les faits, pour que plus jamais personne ne connaisse de telles atrocités. Il est enfin l'occasion de rendre hommage à ceux qui, souvent au prix de leur vie, ont refusé la soumission, le repli sur soi, le rejet de l'Autre, l'aveuglement par peur ou par ignorance, en prenant le risque de s'opposer au nom de la Justice, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité.
Telles sont les valeurs fondamentales auxquelles la Ville de Tomblaine est particulièrement attachée et qu'elle réaffirme avec force ce Dimanche 20 juillet.